jeudi 3 décembre 2015

Le retour des héros : Astérix et Corto Maltese

Parce que les héros ne meurent jamais, Corto Maltese et Astérix continuent de vivre leurs aventures et je me suis régalée hier en lisant leurs dernières aventures.

Commençons par Le Papyrus de César. Astérix c'est toute mon enfance et je dois avouer que j'adore découvrir une nouvelle aventure. J'avais apprécié l'Astérix nouvelle version dans son aventure chez les Pictes, j'ai beaucoup aimé celle-ci qui nous plonge dans le monde impitoyable de l'édition dans l'antiquité romaine. 
César écrit un petit livre sans prétention La Guerre des Gaules et son éditeur lui suggère de faire disparaître le passage un peu gênant sur les irréductibles Gaulois. Hélas, un vilain gaulois vole le papyrus et menace de diffuser le vrai manuscrit. Nos irréductibles gaulois vont tout faire pour que la véritable histoire ne soit pas oubliée.
Il y a tout ce qu'il faut pour faire une bonne aventure d'Astérix : des romains un peu niais, de la potion magique et surtout de l'humour et des bons jeux de mots. J'ai beaucoup ri en lisant cet album, l'épisode de l'horoscope est très réussi, mais il faut l'avouer je suis une fan des gaulois moustachus !

Passons au nouveau Corto Maltese, Sous le soleil de minuit. Corto est de retour après 20 ans d'absence. Personnellement, je ne l'ai pas attendu aussi longtemps ans car j'ai découvert avec beaucoup de plaisir les aventures de ce marin ténébreux il y a peu.
On est toujours inquiet quand une série est reprise par des nouveaux auteurs. Pour cet album, je suis plutôt rassurée. L'histoire nous emmène dans le Grand Nord Canadien en 1915, Jack London demande à Corto de porter une lettre à son amour de jeunesse et naturellement il se retrouve entraîné dans un conflit qui n'est pas le sien et qui rejoint l'histoire. L'esprit d'Hugo Pratt n'a pas été trahi. Corto est toujours le même personnage, aventurier, désabusé et cultivé. Les dessins (en couleurs) sont fidèles à l'ambiance de voyage, d'évasion et d'aventure. L'album est beau et l'histoire prenante si bien que j'aurais aimé quelques planches en plus pour prolonger cette aventure et passer plus de temps avec le beau Corto !




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire